Création d'une toile

Création de la toile « La pâtisserie viennoise du quartier latin »

Lorsque j’ai commencé à travailler sur mon projet d’exposition sur le quartier latin, j’ai de suite pensé à rendre hommage à ce salon de thé rétro typiquement austro-hongrois, que je fréquente depuis plus de vingt ans. Peu d’endroits à Paris savent si bien brasser les aficionados : étudiants, intellectuels et artistes du coin, profs de la Sorbonne et politiques, touristes, éditeurs et grands bourgeois, tout le monde est accueilli sans chichis et traité à égalité dans ce petit coin de Paris, aux spécialités délicieuses, préparées avec amour.

Elise, Marie, Isabelle et Paquita règnent sans partage sur cet îlot d’humanité du quartier latin. Surbookées, debout toute la journée, se déplaçant dans des espaces étroits pour servir un salon de thé plein à craquer d’habitués, je les ai toujours trouvés très professionnelles, très futées et gentilles !

Le portrait en peinture naïve de cette toile, m’a donné une grande joie ; là encore, cela m’a permit d’approcher de près, de rencontrer la perfection des êtres et des choses. J’ai pu entre autre, rencontrer plus profondément, l’intelligence, la finesse et la perfection du choix des détails : couleurs, polices d’écriture, décoration, tout est stylé et parfaitement maîtrisé ; de belles personnes, une belle création artistique, la bonhomie et l’âme du lieu en plus.

Du vrai art vivant dans l’esprit naïf !